VOYAGE 8

 

Ma tendre Amie,

Je n'ai de cesse de découvrir de nouveaux endroits, de nouveaux visages. 
Je ne sais ce qu'il restera de toutes ces images. Un jour, peut-être, les générations futures y trouveront
matière à reflexion, matière à échanger.
 C'est bien là, tout ce que je souhaite : que nous demeurions vivants, quelque part, dans l'esprit de quelqu'un ou quelqu'une. 

 Mes espoirs ne sont pas de ceux qui s'écrivent, ils sont de ceux qui se rêvent.
Je met dans cette carte postale, mes amours et mes haines,
ma passion sauvage et mon ardente foi.

Je vous embrasse.

Votre Dévoué.

 

 

Presque rien n'a changé ici... Et c'est finalement une très bonne chose...

 

Le Boulevard Richard Wallace était en fait, à l'époque,
l'artère principale de Puteaux, avant que la rue Jean Jaurès ne vienne le supplanter,

notamment du fait de l'installation d'un grand magasin.

 

Un immeuble moderne, aux arcades murées a remplacé un grand magasin de meubles,
le Berceau Moïse. Mon grand-père travaillait à l'atelier de fabrication. Il y était ébéniste.

 

SUITE DU VOYAGE............